Fin mars début avril

Voilà, nous y sommes : fin mars début avril, c'est maintenant ! Mais Fin mars début avril, c'est aussi une maison d'édition (très personnelle ;) ) qui vous propose depuis sept ans (sept ans !) de partir sur des chemins variés, guidés par des pages dans lesquelles réflexion et musicalité du texte sont vos compagnes de voyage.
Cinq romans, cinq voyages. Cinq univers, cinq thèmes principaux et de multiples idées sous-jacentes. Famille, peur, amitié, violence conjugale, manipulation, ambiance noire ou lumineuse. Et la musique, toujours.
Il y a sept ans paraissait Invitation pour la petite fille qui parle au vent ; l'été dernier c'était au tour d'Albédo de voir le jour. Et entre les deux, il y eu Se retenir aux brindilles et les deux polars psychologiques Le Sixième Crime et Derrière toute chose exquise. Les avez-vous lus ? Qu'en avez-vous pensé ? 
Ce ne sont pas des questions posées à la légère : vos réponses sont attendues avec impatience. Le nombre de commentaires habituellement recueillis sur les billets de ce blog sont compris entre zéro et rien. Mais aujourd'hui, ce sont les lecteurs des cinq romans évoqués plus haut qui ont un rôle à jouer : commentez, partagez votre expérience à propos de ces romans, dites ce qui vous a plu, déplu ; dites ce que telle ou telle scène a fait retentir en vous comme souvenir personnel, quelle réflexion vous est venue à la lecture d'une situation particulière ; racontez une anecdote survenue pendant votre lecture ou encore une discussion que vous auriez pu avoir avec d'autres lecteurs à propos de ces romans. Et si vous n'en avez encore lu aucun, expliquez lequel vous ferait envie, lequel vous intrigue ou encore ce que la couverture ou le résumé vous évoque.  Aujourd'hui, c'est à vous d'écrire. 



Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Rita (dimanche, 26 mars 2017 21:52)

    Je viens de France maintenant et j'ai parlé de toi avec les trois amies fraçaises auxquelles j'avais donné tes livres. Toutes ont bien aimé! Elles ont lu Le Marriage, Albédo e Se retenir. Moi j'ai décidé de re-lire Se retenir, j'ai envie de revoir les atmosphères lyonnaises.